Vous êtes ici

Syndrome des jambes sans repos et Fibromyalgie

 
 
Le syndrome des jambes sans repos se caractérise par des sensations désagréables dans les membres inférieurs (fourmillements, picotements, démangeaisons, brûlures ou courants électriques) et une nécessité incessante de les bouger, avec des mouvements involontaires, non contrôlés.
 
Il apparait lors des périodes de repos ou d’inactivité particulièrement en position assise ou allongée et surtout la nuit.
 
Ce trouble neurologique implique un manque de dopamine dans le système nerveux avec parfois une prédisposition génétique. Il atteindrait 8 à 10% de la population avec une prédominance féminine. Il est 2 à 3 fois plus fréquent chez les fibromyalgiques.
 
Il est souvent associé à un déficit en fer qu’il faut compenser.
 
Ce syndrome des jambes sans repos va alors aggraver les troubles du sommeil, la fatigue au réveil et altérer encore plus la qualité de vie.
 
 
Des règles d’hygiène du sommeil s’imposent. 
Le pramipexole (Sifrol®), analogue de la dopamine, qui a l’AMM dans le traitement de la maladie de Parkinson, s’est montré efficace sur la fibromyalgie avec une bonne tolérance mais les résultats méritent d’être confirmés. Il est peu utilisé en pratique, sauf en cas de syndrome des jambes sans repos associé.