Vous êtes ici

Classification SPA

Chez des patients ayant mal au dos depuis 3 mois, avec un âge de début < 45 ans

Bras imagerie


Sacroliite en imagerie HLA-B27
(œdème inflammatoire à l'IRM
ou sacroliite radiologique)
+
au moins 1 signe de Spondylarthrite
  • Lombalgie inflammatoire en fin de nuit
  • Arthrite (mono ou polyarthrite symétrique)
  • Enthésite ( insertions tendineuses, talalgie)
  • Uvéite(œil rouge et douloureux)
  • Dactylite (gonflement des doigts et des orteils en "saucisse"
  • Psoriasis (rhumatisme psoriasique)
  • Maladie de Crohn / rectolite hémorragique
  • Efficacité rapide des anti-inflammatoire (AINS)
  • Antécédent familial de spondylarthrite
  • HLA-B27 positif
  • CRP élevée

Bras clinique
 

HLA-B27
+
au moins 2 signes de Spondylarthrite
  • Lombalgie inflammatoire, en fin de nuit
  • Arthrite (mono ou polyarthrite asymétrique)
  • Enthésite ( insertions tendineuses, talalgie)
  • Uvéite (œil rouge et douloureux)
  • Dactylite (gonflement des doigts et des orteils en "saucisse")
  • Psoriasis (rhumatisme psoriasique)
  • Maladie de Crohn / rectocolite hémorragique
  • Efficacité rapide des anti-inflammatoire (AINS)
  • Antécédent familial de spondylarthrite
  • CRP élevée
 

Tableau : Critère de classification de spondyloarthrite axiale selon l'ASAS 

Le rhumatisme inflammatoire atteint surtout l'homme jeune. Cependant, les formes féminines ne sont pas rares. Elles sont moins sévères, avec une inflammation à l'IRM des sacro-iliaques moins fréquente, mais avec une fatigue plus importante d'où parfois la difficulté de diagnostic avec la fibromyalgie.