Vous êtes ici

Le soleil : un ami, un danger ?

1) Soleil, attention Danger ! Des expositions intenses (également aux rayons UV artificiels des cabines de bronzage) avec « coups de soleil » et rougeur de la peau, en particulier dans l’enfance, favorisent les cancers de la peau, surtout le mélanome qui est le plus dangereux. Le risque d’être atteint de ce cancer est également génétique peau très claire, nombreux grains de beauté et « tâches de rousseur », antécédent familial de mélanome. Il s’agit d’un cancer cutané de plus en plus fréquent, qui diagnostiqué tardivement peut être gravissime avec métastases au cerveau et au foie. Le mélanome peut se développer à partir d’un grain de beauté qui s’étend, change d’aspect, de couleur ou qui saigne : ce qui justifie leur surveillance régulière et une prévention solaire rigoureuse. Mais le mélanome n’apparait pas forcément dans des zones exposées au soleil.
    Le soleil est également un facteur favorisant le cancer dit basocellulaire le plus fréquent d’évolution assez lente et le cancer spino cellulaire plus agressif.  
    L’exposition solaire est en faite souvent évitée en raison du risque de vieillissement prématuré de la peau favorisant l’apparition de rides.

2) Le soleil, grand pourvoyeur de vitamine D présenté comme ennemi mortel, est actuellement réhabilité. En effet, le soleil est indispensable à la synthèse de vitamine D. La peau peut la fabriquer à partir d’un dérivé du cholestérol sous l’effet des ultra-violets B. il s’agit de la source principale de vitamine D qui est indispensable à la vie.
* Une exposition solaire modérée et régulière sera bénéfique pour la santé. Elle fortifie les os, renforce les défenses immunitaires, améliore la force musculaire, la douleur chronique, les capacités intellectuelles, les troubles de l’humeur et crée une sensation de bien-être.
En pratique, peu de soleil suffit : 10 à 15 minutes d’exposition solaire du visage et des bras, assurent les besoins quotidiens en vitamine D. Il n’y a pas d’intoxication à la vitamine D suite à une exposition solaire intense et prolongée.
L’exposition au soleil est généralement trop limitée surtout en hiver. Une supplémentation pharmaceutique appropriée est alors nécessaire. Les besoins journaliers sont d’au moins 1000 UI de vitamine D par jour. Ils augmentent si la peau est noire ou foncée, en cas de surpoids et chez les personnes âgées sédentaires.
L’exposition solaire améliore le moral, non seulement par l’intermédiaire de la vitamine D mais également de la sérotonine, neuromédiateur intervenant dans la régulation de l’humeur.
Enfin, certaines maladies de peau, surtout le psoriasis, sont améliorées par l’exposition solaire.
* Le soleil est à la fois bénéfique et dangereux.
Rappelons qu’il faut interdire toute exposition solaire avant 2-3 ans.
Il faut toujours respecter les règles de prévention solaire et ce dès l’enfance et de l’adolescence.
    -Eviter les heures les plus chaudes, entre 12h et 16h.
    -Appliquer les « produits de protection solaires » à indice élevé toutes les 2 heures sur les zones découvertes, non seulement pendant les vacances mais également lors des activités extérieures ou des sports en plein air.