Vous êtes ici

Qui est à risque d'ostéoporose ?

 

 
Le traitement de fond de l’ostéoporose doit naturellement débuter le plus tôt possible, en cas de première fracture sentinelle, notamment du poignet, de densité minérale osseuse basse, mais il doit aussi être envisagé lorsque plusieurs facteurs de risques coexistent. 
Le risque de fracture ostéoporotique augmente avec le nombre de facteurs de risques chez la femme et chez l’homme.
              
Les principaux facteurs de risque de la perte osseuse sont : 
  • L’âge
  • La ménopause précoce (avant 45 ans) naturelle ou provoquée par l’ablation chirurgicale des ovaires,
  • L’hérédité : un antécédent familial, surtout maternel, de fracture lors d’un traumatisme minime,
  • Un antécédent personnel de fracture par fragilité osseuse (vertébral ou non),
  • Un mode de vie sédentaire et l’inactivité. 
    A l’inverse, l’activité physique régulière a un effet protecteur sur la masse osseuse,
  • La maigreur, l’exemple caricatural étant l’anorexie mentale. 
    Au contraire, le surpoids protège contre l’ostéoporose,
  • Une alimentation pauvre en calcium et en vitamine D, l’absence d’exposition solaire, L’insuffisance en vitamine D est un facteur favorisant important. La vitamine D a une influence sur l’os, bien sûr, mais aussi sur la force musculaire et sur le risque de chute. 
  • Le tabac et l’alcool, néfastes – aussi ! – pour l’os,

Un traitement prolongé ou à forte dose de Cortisone. C’est la première cause des ostéoporoses secondaires. La perte osseuse résulte d’une diminution de l’absorption intestinale du calcium avec augmentation de la destruction osseuse et surtout d’une réduction de la formation osseuse. Cet effet secondaire est précoce, rapide mais partiellement réversible à l’arrêt du traitement. 

Il peut également s’agir des anti-aromatases, qui sont largement prescrites chez les femmes ayant eu un cancer du sein avec récepteurs hormonaux positifs, pour la prévention des rechutes. Du fait de la baisse des estrogènes induite, elles peuvent provoquer une perte osseuse avec excès de fractures ostéoporotiques.